Hervé Novelli, WikiPME : l’entrepreneur est au coeur de la société

Logo-Wikipme-1-ligneHervé Novelli était le Secrétaire d’État chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, des Services et de la Consommation sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Durant son mandat, il a notamment créé le statut d’autoentrepreneur. Ancien député et actuel maire de Richelieu (Indre et Loire), il a été à la tête de deux PME avant de se lancer en politique. Hervé Novelli a créé WikiPME,  une plateforme numérique à destination des entrepreneurs en 2014 avec Eric Dadian, Aubry Hanrion, Louis Le Duff et Thibault Leclerc. Hervé Novelli présente WikiPME à l’Institut Sage.

Comment est née l’idée de WikiPME ?

Hervé Novelli raconte la genèse de WikiPME, la plateforme numérique à destination des entrepreneurs. Son but vise à rapprocher les PME par une fonction de géolocalisation en vue de dialoguer, voire de leur permettre de tisser des liens de partenariat. Ce faisant, la plateforme communautaire WikiPME veut s’imposer comme une force de proposition dans la sphère publique.

Ancien ministre, pourquoi vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale ?

Hervé Novelli a toujours évolué entre carrière politique et entrepreneuriat. A la tête de deux PME familiales, son expérience lui a été profitable lors de son parcours ministériel. Pour résorber la crise économique actuelle et s’adapter à la révolution numérique, Hervé Novelli entend placer l’entrepreneur au cœur de la société.

Comment voyez-vous l’évolution des PME dans les années à venir ?

Pour Hervé Novelli, l’économie actuelle connaît une révolution qui va au-delà de la seule technologie numérique. Selon lui, la véritable révolution porte sur la réhabilitation de l’initiative individuelle sur laquelle repose l’activité économique. C’est pourquoi Hervé Novelli estime que l’entreprise du futur va s’appuyer sur l’addition d’initiatives individuelles, indépendantes les unes des autres, et travaillant néanmoins de concert.

Les structures administratives, fiscales et culturelles en France sont-elles adaptées à l’évolution des PME ?

La montée du travail indépendant, quel que soit le secteur d’activité, correspond à la structure d’une société de services selon Hervé Novelli. Or, notre législation et notre culture fiscale, ainsi que le code du travail, ont été élaborés pour une société industrielle, bâtie sur un modèle tayloriste. C’est pourquoi on assiste aujourd’hui à des conflits qui opposent ces deux mondes.

 

Donnez votre avis sur cet article !

Vous avez envie de contribuer à la rédaction ? Soumettre un article