Neocamino propose aux TPE d’améliorer leur communication et leur webmarketing

Camille Blaise Neocamino

Camille Blaise Neocamino

Ayant pour date de naissance la Saint-Valentin de 2012, Neocamino poursuit son histoire d’amour avec les TPE. Spécialisée dans les outils de communication et de webmarketing destinés aux dirigeants de TPE, cette start-up est l’œuvre de trois amis : Camille Blaise, Jean-Baptiste Goulain et Adrian Measures. « Nous nous sommes connus pendant nos études à Grenoble », précise Camille Blaisse, directeur des partenariats. « Nous avons eu envie de créer une société ensemble car l’écosystème de entrepreneuriat nous intéressait même si nous avions vécu différentes expériences séparément au sein de diverses entreprises. »

La genèse de l’entreprise débute avec le constat que beaucoup de start-ups avaient du mal à communiquer, et les dirigeants ne connaissaient pas ou ne savaient pas exploiter les outils disponibles sur Internet. « D’où l’idée d’appliquer une méthode pour utiliser les outils existants en vue de rendre la démarche simple auprès des dirigeants de TPE, et ce déjà auprès de notre entourage qui partageait notre espace de coworking et nos incubateurs », assure Camille Blaise. Une fois cette expérience ayant confirmé leur vision, les trois amis se sont lancés dans le grand bain.

Inciter les internautes à s’intéresser à l’entreprise

Adrian Measures, Neocamino

Adrian Measures, Neocamino

« Notre objectif vise, à travers une communication ciblée, à remplir le CRM d’une petite entreprise en attirant des prospects sur le site internet, en récupérant les contacts puis de séduire cette communauté via des emailings automatiques », résume Camille Blaise. « Notre méthode commence par faire évoluer l’état d’esprit du dirigeant de TPE. Il s’agit de connaître les besoins et problématiques des internautes et de les viser par le contenu du site web. Le blog est une machine à générer des prospects au travers des réponses que l’on apporte aux questions que se posent les prospects. »

Le contenu du site web ou du blog doit donc inciter les internautes à s’intéresser à l’entreprise. Or, cette étape préliminaire doit conduire à comprendre la démarche du prospect, à savoir jusqu’où il peut aller pour consommer les produits et services proposés. « Il est nécessaire ensuite de créer un appel à l’action à l’aide notamment de pages de conversion qui proposent une marche à franchir au prospect », souligne Camille Blaise. « Il faut séduire dans la durée via les contenus, l’emailing et les réseaux sociaux. »

Neocamino double ses effectifs

Jean-Baptiste Goulain, Neocamino

Jean-Baptiste Goulain, Neocamino

Neocamino utilise notamment les services de Google pour constituer son offre, qui évolue de 49 à 189 euros par mois selon le package proposé. « Nous nous adressons à des clients qui savent ce qu’ils vendent et à qui ils le vendent », renchérit Camille Blaise. « Nous opérons une action de coaching auprès des dirigeants pour créer des profils de cibles, afin de bien structurer leur offre commerciale puis de créer du trafic, ou un canal supplémentaire, pour pouvoir vendre et fidéliser leurs clients. »

Aujourd’hui, Neocamino a doublé ses effectifs et compte six personnes en son sein avec une équipe basée à Lyon et à Paris. Sa clientèle s’avère diverse, aussi présente dans le B2C que le B2B. « Nous prévoyons des embauches en ce moment », remarque Camille Blaise. « L’idée est d’arriver, dans les mois qui viennent, à fédérer l’écosystème des TPE au travers d’initiatives locales comme le Webmarketing Days à Lyon, Grenoble, Paris et Nice. Avec l’aide des institutionnels locaux, nous visons les espaces de coworking avec une présence en ligne et physique, sur place. Nous nous assurons aussi le logo Neocaminosoutien d’agences web partenaires qui préconisent l’offre Neocamino. Nous mettons en œuvre également des webinar notamment avec Gandhi, Jimdo… Nous espérons ainsi multiplier les opportunités marketing et de communication pour nous faire connaître. »

 

Donnez votre avis sur cet article !

Vous avez envie de contribuer à la rédaction ? Soumettre un article