Le numérique est un contributeur majeur à la performance de l’entreprise

Alain Pétrissans, IDC France

Alain Pétrissans, IDC France

À l’occasion de sa quatorzième Sage Expo tenue le 3 juin dernier, IDC a réalisé une étude sur les tendances majeures du marché des nouvelles technologies auprès des PME. Il ressort, selon Alain Pétrissans, Associate VP, Consulting d’IDC France, que « le marché des logiciels applicatifs reste fort notamment en ce qui concerne la comptabilité, la relation client (CRM), les ressources humaines (RH), la gestion des stocks et de la production. Le renouvellement des parcs informatiques s’opère pour les PME en fonction de la création de valeur que la technologie apporte comme davantage de réactivité face aux demandes des clients et aux évolutions des métiers et de rapidité dans le traitement des processus de l’entreprise. La maturité des dirigeants est assez élevée sur ces sujets. »

IDC nouvel agenda

 

Selon l’analyse d’IDC, l’adoption du Cloud computing par les PME s’accélère avec un taux de croissance annuel moyen du marché SaaS (Software as a Service) estimé à 32% d’ici 2016. Quelque 67% des entreprises placent d’ailleurs le Cloud computing parmi leurs priorités d’investissements, avec la gestion du CRM, de la Paie et des RH.

IDC place du SaaS

 

« S’agissant de la mobilité, les smartphones et les tablettes ont dynamisé l’adoption de nouveaux usages », renchérit Alain Pétrissans. Ces nouveaux matériels amènent les éditeurs de logiciels à créer de nouvelles fonctionnalités notamment pour des applications métiers. » Il est intéressant de noter que la mobilité apparaît comme un paramètre important pour les PME comme le montre ce schéma relatif à leurs appels d’offres. Mobilité et relation clients deviennent même intimement liées pour deux-tiers des dirigeants sondés dans l’étude d’IDC.

IDC mobilité

Au chapitre du Cloud computing, « l’idée du non engagement, l’abonnement flexible, la souplesse de management restent les atouts majeurs de cette pratique », relève Alain Pétrissans. « À l’image de l’abonnement téléphonique mobile actuel, les dirigeants veulent la même chose pour leur informatique. Cela permet le lissage des budgets sans besoin d’emprunter, ce qui est important compte tenu de l’économie actuelle. Sans oublier l’accès aux données à tout moment et tout lieu, et la possibilité de disposer des dernières versions technologiques et des mises à jour réglementaires et métiers. » Toutefois, des inquiétudes persistent sur le cloud. « L’aspect sécurité, notamment de savoir où sont les données, demeure mais cette problématique est bien adressée par les offreurs qui établissent des Cloud privés locaux pour répondre à cette crainte. De même, les dirigeants avouent se poser des questions quant à l’intrusion dans le système d’information du fournisseur mais concrètement, cela diminue au vu des réponses de ces derniers jugées souvent satisfaisantes. Néanmoins, il n’existe pas de ruée des PME vers le Cloud computing en raison essentiellement du besoin qu’elles ont d’amortir leurs investissements passés. »

IDC Cloud

Enfin, côté décisionnel ou business intelligence (BI), « on assiste de la part des dirigeants de PME à un besoin d’outils plus poussés en termes analytiques », souligne Alain Pétrissans. « La dynamique reste forte concernant le CRM et les RH, ainsi que pour le reporting de la comptabilité, et ce en raison de la simplicité des structures et des procédures de la BI qui ne nécessitent pas forcément de gros outils puissants ni de formation importante pour les utilisateurs. En outre, il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de clients pour se doter de tels outils, leur utilité intervient déjà pour disposer des principales statistiques sur la comptabilité et sur les coûts de l’entreprise notamment. »

 

Donnez votre avis sur cet article !

Vous avez envie de contribuer à la rédaction ? Soumettre un article