Gérer et prévoir : les PME en quête d’outils performants selon l’étude Sage / BVA 2014

Selon la dernière étude annuelle Sage / BVA sur les besoins des PME réalisée en décembre 2013, ces dernières avouent rester inquiètes quant aux perspectives économiques de 2014. À la question de savoir de manière générale si la situation économique d’entreprise va s’améliorer au cours des 12 prochains mois, il ressort une faible amélioration de la confiance chez les PME, à la différence de l’état d’esprit des ETI (Entreprises à taille intermédiaire). 

Tableau : Perception de la situation économique de votre entreprise dans les 12 prochains mois

 Contexte économique général

 

 

 

 

 

 

Source : Etude Sage/BVA/ Janvier 2014

C’est pourquoi, la priorité des PME se porte aujourd’hui sur la conquête et la fidélisation des clients. Ce point de vigilance est partagé par toutes les PME, quel que soit leur pays et leur contexte économique. Cependant, la France se démarque par un focus plus important sur la réduction des coûts. D’ailleurs, les PME le confirment : la trésorerie figure parmi leurs trois priorités pour favoriser la croissance.

Le contexte économique change les priorités

En effet, le tiers des entreprises voient leurs factures réglées au-delà de 60 jours selon le rapport de l’Observatoire des délais de paiement, forçant de facto les PME à une gestion au plus près de la trésorerie pour prévoir et assurer leur développement.

Outre la trésorerie, les entrepreneurs ont d’autres points de vigilance : le financement, notamment quant à la préparation des dossiers et la gestion de l’activité au quotidien (stocks, commandes…). S’ajoute à ces besoins, celui de piloter quotidiennement l’activité, afin de gérer au quotidien et d’optimiser ses tâches récurrentes et la nécessité d’optimiser la gestion de la relation clients, afin de maîtriser l’évolution des marchés … et d’optimiser la relance des impayés.

Le SaaS confirme son intérêt

Avec un taux d’informatisation global avoisinant les 99%%, les PME sont bien équipées en outils informatiques. Ainsi, 71% des PME de 10 à 100 salariés sont-elles équipées d’une solution de gestion informatique, tandis que 26% externalisent leur gestion à un expert-comptable. La question ne se pose plus sur l’équipement des PME mais sur l’évolution de leur parc informatique et l’usage qu’elles en font.

En effet, l’évolution des comportements est manifeste : le développement de nouveaux usages issus de la sphère privée ont généré de nouveaux comportements dans la sphère professionnelle, comme l’accès à distance aux données professionnelles. Les PME souhaitent également que leurs investissements soient flexibles, par manque de visibilité. Enfin, elles ont besoin de réaliser des gains de productivité, que ce soit au travers de leurs outils ou de leurs processus métier.

Les entrepreneurs s’intéressent de plus en plus au cloud computing et aux solutions web que leur proposent les éditeurs pour résoudre ces problématiques. L’étude montre en effet une bonne progression du SaaS (Software as a Service) : 13% en quatre ans (soit +3 points par an en moyenne).

Tableau : Mode de gestion Solution de gestion / Expert-comptable)

 Equipement des PME en solutions

 

 

 

 

 

 

Source : Etude Sage/BVA/ Janvier 2014

 

La mobilité, un changement d’usage

S’agissant de la mobilité, l’étude démontre qu’il existe un fort potentiel d’équipement. Alors que seulement 5% des PME étaient équipées d’un outil nomade (smartphone ou tablette) en 2011, aujourd’hui, 44% des PME sont équipées, dont 64% à titre personnel. Cette tendance devrait se confirmer avec l’arrivée de la génération Y dans les entreprises (soit 40% des actifs en 2015), ce qui sous-entend par ailleurs une hausse du niveau des attentes concernant les technologies et le besoin de se  professionnaliser. Ces nouveaux usages sont particulièrement visibles dans les secteurs de la Banque/Assurance, du commerce, de l’industrie et des services.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : Etude Sage / BVA / Janvier 2014

Donnez votre avis sur cet article !

Vous avez envie de contribuer à la rédaction ? Soumettre un article