Une migration SEPA encore marginale pour les PME

L’éditeur de logiciels de gestion Sage France a sondé ses clients et prospects afin d’établir un bilan quant à leur migration SEPA (espace unique de paiement en euros) à quelque semaines de l’échéance. Si les grandes entreprises ont entrepris la migration afin d’être conforme au SEPA, les trois-quarts des PME n’ont réalisé aucune démarche en ce sens.
Au 1er février 2014, la norme européenne SEPA (espace unique de paiement en euros) entrera en vigueur pour tous les virements et prélèvements effectués au sein de l’Europe élargie. Cette mesure concerne toutes les entreprises, quelle que soit leur taille ou leur activité. En vue de connaître le niveau des migrations afin d’être conforme au SEPA, l’éditeur de logiciels de gestion Sage France a mené une étude en deux temps. En premier lieu, elle a concerné les moyennes et grandes entreprises situées dans plusieurs pays européens. Quelque 441 ETI et grandes entreprises de plusieurs pays européens ont répondu au questionnaire entre juin et août 2013. Dans un second temps, les PME en France ont été sollicitées et 199 d’entre elles ont répondu entre juillet et septembre 2013.

Il ressort en schématisant que les grandes entreprises sont bien informées des échéances du SEPA et ont pris en main leur migration. À l’inverse, les PME commencent à être informées de l’urgence à devenir conforme à la norme européenne sous la menace de voir des virements rejetés. Néanmoins, le passage à l’acte se fait marginal, seul le quart des répondants ayant opéré la migration SEPA. Tous les résultats ont été retranscrits sous la forme d’une infographie visible ci-dessous.

Migration SEPA

Infographie sur la migration SEPA des PME

Donnez votre avis sur cet article !

Vous avez envie de contribuer à la rédaction ? Soumettre un article