Le numérique permet aux artisans du bâtiment de résister à la crise

David MoralesLe salon Batimat, qui s’est tenu début novembre, a été l’occasion de faire le point sur le marché du BTP, notamment pour les artisans spécialisés en ce domaine. Or, ce secteur connait une mutation sans précédent. Selon les chiffres de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) de septembre dernier, il connaît un recul de l’activité moins important que prévu (2,6% contre 3,5% prévu en novembre 2012) mais avec un faible carnet de commandes, une hausse des délais de paiement et des défaillances des entreprises. En outre, selon la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), l’activité des artisans du bâtiment a baissé pour le sixième trimestre consécutif, de 3% au 3ème trimestre 2013, soit 35 000 emplois détruits en un an !

De plus, il existe une nécessité, pour les entrepreneurs du BTP, de se mettre en conformité avec les évolutions légales et fiscales : Loi de Modernisation de l’Économie (LME), Grenelle de l’environnement, changement de taux de TVA (de 7% à 10%, de 19,6% à 20%), transition énergétique (5,5% au 1er janvier 2014), projet de loi de Finance 2014… Dans un tel contexte, Sage, éditeur français de solutions de gestion et la CAPEB, via la société Béranger Développement, ont signé un partenariat en vue de faciliter la mise en conformité des outils logiciels utilisés par les artisans du bâtiment. Enfin, Sage enrichit toute sa gamme de produits dédiés au BTP (Ciel Bâtiment, Sage Batigest et Sage Multi Devis) en intégrant une fonctionnalité d’automatisation des changements de taux de TVA dans tous les documents de vente.

David Morales, administrateur de la CAPEB, en charge du groupe Informatique et président de l’UNA des métiers et technique du plâtre et de l’isolation de la CAPEB, explique, dans cette interview vidéo, les bénéfices de l’informatisation pour les artisans du bâtiment, notamment en association avec les outils de mobilité.

Donnez votre avis sur cet article !

Vous avez envie de contribuer à la rédaction ? Soumettre un article