Techsell enchante l’acte d’achat

photo-anne-sophie-hue-desarbresInstitut Sage : Anne-Sophie Hue Desarbres, vous êtes cofondatrice de Techsell. Quel est le cœur de métier de la société?

Anne-Sophie Hue Desarbres : Nous sommes des prestataires de services, puisque notre entreprise est spécialisée dans l’externalisation commerciale et l’accompagnement à la vente. Nous aidons les entreprises à vendre plus et mieux sur le point de vente. Les premières années, Techsell était essentiellement tournée vers le secteur High-Tech. Mais depuis nous avons élargi notre spectre d’action. La société a lancé Techsell Style, une filiale dédiée à la mode et au sport ainsi qu’un autre pôle dans l’univers de l’enfance.

Institut Sage : Quelle est votre valeur ajoutée ?

Anne-Sophie Hue Desarbres : Nous sommes positionnés sur des produits à forte valeur d’usage. Notre mission est donc d’accompagner le consommateur en l’aidant à comprendre les produits et leur mode d’utilisation. Nous nous entourons donc d’experts dans les domaines de la High-Tech, du sport, de la mode.

Institut Sage : Techsell a été créé en 2006. Comment se porte l’entreprise ?

Anne-Sophie Hue Desarbres : Bien. En 2007, lors de notre premier exercice, nous avons réalisé 850 000 euros de chiffre d’affaires. L’année suivante, nous l’avons plus que doublé. En 2010, le chiffre d’affaires atteignait 4,5 millions, 8 millions en 2012 et nous ciblons les 12 millions en 2013. Nous sommes aujourd’hui 27 salariés et nous embauchons jusqu’à quatre mille personnes à l’année pour des missions ponctuelles.

Institut Sage : A quelles difficultés avez-vous été confrontée ?

Anne-Sophie Hue Desarbres : Au-delà des problèmes de cash liés traditionnellement au démarrage d’une activité, puisque vous n’avez aucun référent et vous ne présentez aucune garantie, je crois que le plus difficile est de savoir faire entrer dans un planning quotidien toutes les tâches à accomplir, sans en oublier une, sachant qu’il n’y a globalement que douze heures dans une journée. Cela demande énormément d’organisation mais surtout de connaissances sur des domaines aussi variés que le juridique, avec des lois qui changent sans cesse, que la fiscalité ou les RH. Il faut savoir être flexible et créatif.

Institut Sage : Et aujourd’hui, quelle est votre bête noire ?

Anne-Sophie Hue Desarbres : Toujours le cadre fiscal et réglementaire. Mais c’est mon associé qui s’en charge !

Institut Sage : Quelle est la force de Techsell ?

Anne-Sophie Hue Desarbres : Au départ, notre partenariat avec Le Public Système, un groupe d’organisations événementielles qui nous ont mis à disposition des locaux, mais qui nous ont servi de garants, vis-à-vis des banques et des clients. Aujourd’hui, notre force est d’être deux associés complémentaires.

Institut Sage : Quels conseils donneriez-vous à une femme ou un homme qui souhaiterait entreprendre ?

Anne-Sophie Hue Desarbres : Je crois que la première chose à faire est d’identifier ses compétences. Pourquoi ne pas faire un réel bilan de compétences, via un organisme. Il faut bien sûr être passionné. C’est indispensable. Ensuite, il faut admettre que l’on ne peut pas tout savoir et tout faire. Alors jouez l’externalisation. Enfin, il faut savoir s’entourer. Et, l’harmonie des compétences s’avère ce qu’il y a de plus complexe.

Donnez votre avis sur cet article !

Vous avez envie de contribuer à la rédaction ? Soumettre un article