Plus de la moitié des salariés français ne connait pas la stratégie de son entreprise

En Europe, la stratégie de l’entreprise reste souvent inconnue des collaborateurs. Et cette constatation varie selon les pays, s’aggravant suivant que l’on passe du nord au sud de l’Europe. En effet, selon un sondage européen mené auprès de 8 000 personnes sur les sites d’emploi StepStone (France, Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Norvège, Pays-Bas, et Suède), les entreprises ne parviennent pas à communiquer clairement leurs stratégie et objectifs à leurs salariés.  Ainsi, trois salariés sur cinq n’ont pas une vision claire de la stratégie et des objectifs de leur entreprise pour 2012. Quelque, 22% disent en avoir une vague idée et 37% soutiennent qu’ils ne les connaissent pas !

Strategie entreprise par pays

Un déficit de communication

Ces chiffres demeurent inquiétants au regard de la santé moyenne des entreprises françaises, en premier lieu des PME, face à leurs homologues d’Europe du Nord. Il ressort ainsi de ce sondage que certaines entreprises, dont beaucoup de françaises, ne jugent pas nécessaire de communiquer leur stratégie à l’ensemble des salariés. A cause de ce manque d’informations, les salariés ne mesurent pas toujours l’importance de leurs propres objectifs pour le succès de l’entreprise. Les conséquences, à moyen et long terme, peuvent porter sur un manque de motivation des salariés, voire à une volonté de quitter l’entreprise pour ceux souhaitant s’impliquer davantage. Un réel problème pour la gestion des talents et des compétences qui pénalise certainement nos entreprises face à la compétition mondiale.

Le constat porté reste ainsi surprenant. A l’heure où la gouvernance d’entreprise et la culture d’entreprise sont portées au pinacle, on assiste dans les faits à un écart considérable entre ceux qui décident de la stratégie et ceux censés l’appliquer. Ce déficit de communication entre équipe dirigeante et le reste des collaborateurs souligne notamment le faible dialogue social existant en France, voire le faible taux de syndicalisation du secteur privé. Chaque partie concernée doit ainsi revoir son modèle et ses habitudes si la France entend se placer au niveau des pays nordiques.

Strategie-entrepris

 
L’élément positif du sondage porte sur les 63% des salariés européens qui saisissent vaguement ou complètement les desseins de leur entreprise. Au dessus de la moyenne figurent les Néerlandais (71%), les Allemands (66,5%) et les Danois (64%). Quand la moitié des salariés néerlandais et autrichiens sont clairement avisés de la stratégie et des objectifs de leur entreprise, il s’avère que les Français sont les moins bien informés. En effet, seuls 29% maîtrisent l’ensemble des enjeux, 17% les perçoivent plus ou moins et 55% n’en n’ont pas connaissance !

Vos commentaires (1)

Donnez votre avis sur cet article !

Vous avez envie de contribuer à la rédaction ? Soumettre un article