Les repreneurs sont de plus en plus nombreux à juger la reprise facile : une duperie ?

Le deuxième baromètre sur la reprise-transmission d’entreprise,
qui vient d’être réalisé par l’Ifop, est très encourageant et presque
inespéré ! On y apprend que 74% des repreneurs interrogés jugent l’acte
de reprise de plus en plus facile, voilà qui aurait de quoi réjouir !

Et pour justifier leurs réponses, ils mettent en avant leur niveau
d’information : 51% de ces mêmes repreneurs auraient entendu parler, au
cours de ces 3 dernières années, des opportunités fiscales qui leur
sont proposées. De la même manière, ils sont moins nombreux à craindre
les lourdeurs administratives et juridiques (recul de 6% en 4 ans),
l’un des principaux freins à la reprise évoqués par ces mêmes
entrepreneurs.

Pour autant, faut-il se contenter de ces résultats, même s’ils vont
dans le bon sens ? Méfions-nous des apparences et du déclaratif : le
monde de la reprise n’est pas si simple qu’il n’y paraît et les
entrepreneurs en sont conscients malgré tout. D’ailleurs, la même
enquête montre bien ce sentiment ambivalent : avec les « paperasseries »,
la lenteur fait toujours peur aux acheteurs.

Vos commentaires (1)

Donnez votre avis sur cet article !

Vous avez envie de contribuer à la rédaction ? Soumettre un article